«Entraîner nos standards durant l’exercice de groupe»

Avant le cours de répétition 2019, voici une interview du commandant du Gr eg l DCA 1 le lt-col Rinaldo Tanner:

Commandant, le SIF2019 sera-t-il différent de celui de l’an dernier ?
Le cours de cette année sera très différent de l’année dernière. Nous aurons un exercice de groupe d’une durée inédite: une semaine entière et ce déjà en deuxième semaine. Nous nous écartons donc du schéma habituel.

En parallèle, un détachement sera impliqué dans les tests de nouvelles radios devant équiper notre armée. Il s’agit d’un vrai enjeu. On achète pour 20 ans! Et les montants sont importants.

Quel est le déroulement du cours prévu pour 2019 ?
Après le cours de cadres, cette année, nous n’avons que 4 jours durant la première semaine pour entraîner les soldats à la manipulation du fusil, mais aussi pour l’instruction « bleue » (instr technique STI et ALERT).

Une phase initiale intensive car dès le lundi de la deuxième semaine débutera l’exercice de groupe. Heureusement, la dernière semaine nous laissera un peu de temps pour combler d’éventuelles lacunes.

Comme le cours est sous les ordres principalement de l’EM du Gr eg L DCA 1, quels seront les objectifs ?
Il s’agira d’optimiser le temps à disposition afin d’assurer une instruction courte mais efficace avant l’exercice de groupe. Ensuite, durant ce fameux exercice d’une semaine, je souhaite mettre l’accent sur la capacité à durer. Nous n’avons encore jamais exercé nos processus et standards DCA sur une si longue durée. Un défi intéressant, qui mettra en lumière des enseignements pour l’avenir. Nous aurons ensuite la chance de pouvoir tirer de premières leçons et procéder à des ajustements.

Une partie de la troupe participera à un cours particulier, pouvez-vous nous en dire plus?
Un détachement d’environ 60 soldats sera engagé pour le projet télématique de l’armée (TKA). Ils testeront deux nouveaux systèmes radio. Dans notre armée les essais avec la troupe sont particulièrement importants. Il s’agit de vérifier la compatibilité avec notre doctrine d’engagement mais aussi avec une armée de milice. Nos soldats – qui ne sont soldats que quelques semaines par an – doivent pouvoir maitriser ces équipements.

Ce détachement sera encadré de militaires professionnel et des personnes de l’industrie. L’importance de ce projet pour l’armée nous vaudra aussi quelques visites. Même si ce n’est pas encore confirmé, on parle peut-être même de la Cheffe du DDPS.

Quel est l’élément essentiel pour que le cours se déroule de manière optimale ?
L’état d’esprit! Chacun doit se donner à fond, indépendamment de son niveau hiérarchique. Nous sommes tous les rouages de cette machine complexe qu’est le Gr 1. Si chacun a une attitude positive, alors le cours sera un succès. Et puis, l’état d’esprit c’est aussi la camaraderie. Nous avons un travail à effectuer, mais à nous de choisir dans quel climat. Il est également important pour moi que l’intégration des membres de l’ancien Flab Abt 9 continue de progresser.

Plt Fabien Lüthi, PIO L1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *